Services

L’assurance de prêt est-elle indispensable ?

Par Jean, le 19 février 2018 — 2 minutes de lecture

Lorsque vous optez pour un crédit immobilier, votre banque ou votre organisme vous propose une assurance de prêt. Cette dernière n’est pas obligatoire, mais la souscription vous permet d’accroître vos chances pour valider votre transaction.

Une assurance qui n’est pas obligatoire 

C’est une garantie importante pour les banquiers, car, si vous rencontrez une difficulté au niveau du paiement des mensualités, ils retrouvent leur capital grâce à cette assurance de prêt. Il est donc fortement recommandé de souscrire un tel contrat, mais une petite précision s’impose. En effet, vous n’êtes pas contraint de signer avec votre banquier, il est possible d’obtenir cette assurance avec une autre entreprise même si celle-ci n’est pas à l’origine de votre prêt. 

Quels sont les risques couverts par cette assurance ? 

Les consommateurs peuvent faire jouer la concurrence grâce à ce contrat qui couvre plusieurs risques : 

  • La maladie
  • L’invalidité
  • La perte d’un emploi
  • Le décès

Si l’offre proposée par votre banquier n’est pas suffisante, vous pouvez la refuser librement pour cibler un contrat plus réjouissant. De plus, avec un simple courrier recommandé avec un accusé de réception, vous résiliez cette assurance de prêt immobilier quelques mois plus tard afin de jouir à nouveau d’un contrat intéressant chez un concurrent. Cette astuce n’est pas connue par tous les Français alors qu’elle vous promet de sérieuses économies sur le long terme. 

L’offre peut tout à fait être refusée

Pour cette assurance, un questionnaire médical devra être fourni puisqu’il vise à évaluer les risques liés à votre santé. Grâce aux réponses apportées, une offre est dévoilée et elle propose :

  • Les garanties pour la couverture
  • Les conditions à suivre 
  • Les éventuelles exclusions
  • Le montant de la cotisation

Si toutefois le questionnaire ne permet pas d’établir avec précision un profil, le banquier ou l’organisme peut vous demander un examen supplémentaire. Ce dernier a toujours comme objectif d'évaluer les risques.