Maison

Travaux énergétiques : par quoi commencer ?

Par Jean, le 18 janvier 2021 — 4 minutes de lecture

Améliorer les performances énergétiques d’un logement garantit une économie sur le long terme ainsi qu’un surplus de confort. Mais entre isolation, ventilation et chauffage, vous ne savez pas par où commencer. À l’aide de cet article, découvrez comment procéder pour mener à bien vos travaux de rénovation énergétique.

Des aides financières pour vous aider à réaliser les travaux énergétiques

Vous pouvez avoir accès à une aide financière pour vos travaux de rénovation énergétique. En voici une liste non exhaustive :

  • TVA à taux réduit à 5,5 % : elle a été mise en place par l’État pour aider aux travaux de rénovation énergétique.
  • Solutions de prêt : de nombreuses alternatives de financement ont été mises en place par le gouvernement.
  • CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition énergétique qui permet de déduire de l’impôt sur le revenu 15 % ou 30 % des dépenses.
  • MaPrimeRenov’ : elle est une aide financière destinée aux travaux de rénovation énergétique qui permettent de réaliser des économies d’énergie.

Il y a également les aides nationales de l’ANAH. Choisissez la solution qui répond le mieux à votre projet. Mais en faisant appel à un professionnel tel que Hellio, vous pouvez réduire votre reste à charge grâce aux aides financières et être accompagné dans vos projets de rénovations énergétiques.

Améliorer l’isolation thermique

Un système de chauffage performant n’est pas d’une grande utilité face à de fortes déperditions thermiques. La première étape à effectuer lors de travaux de rénovations énergétiques est ainsi une isolation des combles, des murs et des menuiseries.

Isolation des combles

Il faut savoir que 25 à 30 % des déperditions de chaleur se font au niveau de la toiture et des combles. La technique à adopter dépendra de la configuration de ceux-ci. Pour les combles perdus, c’est le plancher qui est à isoler. Pour cela, un isolant sous forme de flocons est soufflé sur le plancher. Il peut s’agir d’ouate de cellulose ou de laine de verre.
Dans le cas où les combles sont aménageables, vous pouvez placer des panneaux isolants entre les chevrons de la toiture. Utilisez pour cela des panneaux de laine minérale ou des isolants biosourcés.

économies d'énergie

Isolation des murs

Vous avez le choix entre une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. Pour le premier cas, un panneau isolant ou une ossature métallique et le matériau isolant doublent les murs. Pour le deuxième cas, l’isolant peut être recouvert d’enduit de façade décoratif ou de bardage PVC ou bois.

Isolation des menuiseries

Ce sont les interstices entre la fenêtre et le portant ou la surface vitrée qui créent des ponts thermiques. Le mieux est de les remplacer par des modèles plus efficaces, comme celui en aluminium à double vitrage. L’isolation du plancher bas est un autre impératif pour éviter les déperditions de chaleur, surtout s’il se trouve au-dessus d’un vide sanitaire.

Une bonne ventilation combinée à un système de chauffage efficace

Un logement correctement ventilé évite les pièces glaciales en hiver ou surchauffées en été. En outre, cela permet d’écarter les risques de moisissure. Vous pouvez notamment opter pour la VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée. Celle-ci renouvelle continuellement l’air intérieur et assure une meilleure répartition de la chaleur dans les pièces de la maison.

Ce n’est qu’après que votre maison soit bien isolée et ventilée que vous devez toucher au système de chauffage. Selon les besoins, vous pouvez rénover ou remplacer ce denier.