Services

Les différentes technologies pour traiter les eaux usées

Par Jean, le 16 février 2021 — 5 minutes de lecture
Traiter les eaux usées

L’eau est un élément indispensable que l’homme utilise pour satisfaire ses besoins quotidiens de consommation et d’hygiène. Non seulement, pour usage domestique, mais l’eau est aussi utilisée dans des activités industrielles, agricoles, artisanales et d’assainissement. Une partie de ces eaux est rejetée dans l’environnement et doit avoir un système, une mesure, un procédé ou un traitement particulier. C’est ce que l’on appelle les eaux usées dont le traitement se fait au niveau des stations pour assainissement. Celles-ci présentent des effets néfastes sur la santé et l’environnement comme les eaux de boues. C’est pourquoi des spécialistes comme Air liquide ont mis en œuvre des systèmes différents de technologies de traitement des eaux usées pour faire la filtration.

Les eaux usées

La pollution de l’eau est causée par la contamination de l’eau avec des matières organiques, des déchets ou autres matières superflues que contiennent les boues dans les eaux usées. Ces polluants ne peuvent pas être détruits par l’eau naturellement et doivent faire l’objet d’un traitement de système d’assainissement et filtration dans les stations d’épuration des eaux. La pollution de l’eau peut être causée par la nature elle-même (orages, boues, ruissellement). Toutefois, elle est généralement provoquée par les activités humaines et sa technologie dans divers systèmes chimiques de traitement, production ou transformation de produits. On peut distinguer trois catégories d’eaux usées :

  • les eaux usées domestiques : ce sont les eaux rejetées après utilisation en cuisine ou sanitaire
  • les eaux usées industrielles : elles sont produites par les activités industrielles telles que la fabrication, le refroidissement, le nettoyage, le transport.
  • les eaux pluviales et de ruissellement : elles proviennent de l’eau de pluie qui se combine avec les polluants du sol et de l’air (fumées industrielles).

L’émission des eaux usées présente des conséquences graves sur la santé humaine, sur les activités économiques et sur l’environnement. Elles sont constituées de plusieurs types de polluants qu’une station d’assainissement assure la gestion. Il y a les bactéries qui sont à l’origine de problème sanitaire et rendent l’eau non potable dans son réseau de distribution. Des matières organiques qui contiennent du phosphore, de l’azote et du carbone sont essentiellement issues des différents procédés et usages domestiques.

En forte concentration de ces matières, les sols se trouvent asphyxiés. Les polluants métalliques, les produits chimiques toxiques, les métaux lourds, les solvants, les hydrocarbures et les micropolluants organiques sont des éléments dévastateurs de l’environnement provenant des industries. La présence de ces divers polluants est un problème grave que l’on doit traiter par des différentes technologies. Et une solution que la technologie propose est un procédé ou plusieurs procédés de recyclage d’un élément chimique utile suite à diverses applications de ce dernier.

Les différentes technologies de traitement d’eaux usées

Il existe 3 catégories de traitements d’eaux usées :

  • Traitements physico-chimiques
  • Traitements biologiques
  • Nouveaux traitements à la fois physico-chimiques et biologiques

Les traitements physico-chimiques sont généralement utilisés pour le traitement des eaux usées industrielles. Ils consistent à faire une épuration grossière ou installation d’une station d’épuration. Dans cette procédure, on élimine tous les éléments solides volumineux et grossiers tels que les sables et les corps gras qui se trouvent dans l’eau. En premier lieu, on réalise le dégrillage, ensuite le dessablage et le déshuilage-dégraissage. Cette méthode consiste à récupérer toutes les particules en suspension en utilisant des agents coagulants et floculants. Elle peut débarrasser 90 % des particules et objets en suspension. Mais tous les autres éléments dissous sont encore présentent dans l’eau. Pour les traiter, il faut procéder aux traitements biologiques.

Les traitements biologiques se procurent des populations de micro-organismes pour éliminer les polluants dissous. Celles-ci sont capables de les consommer. Il existe deux types de cette méthode de traitements :

  • Le lagunage naturel : le principe est de créer des plans d’eau peu profonds ou des lagunes où les eaux polluées vont transiter avant que l’on les rejette dans le milieu naturel.
  • Les boues activées : c’est un mode d’épuration que l’on fait usage d’oxygène par aération pour éliminer les matières organiques.

Les nouveaux traitements à la fois physico-chimiques et biologiques servent à éliminer des métaux, des éléments nutritifs résiduels, des pigments des polluants organiques résistants. . . L’utilisation des traitements biologiques avancés peut éliminer le phosphore par le Déplacement Nutritif Biologique (DNF). On évacue l’eau dans plusieurs réservoirs distincts avec des bactéries et dans des conditions environnementales différentes. Après, on récupère ensuite les boues lors d’un nouveau passage dans un clarificateur. Le traitement aux UV est aussi un autre traitement que l’on peut classer dans cette catégorie. Pour ce nouveau traitement, on dénature des molécules telles que les œstrogènes qui sont sensibles à ces rayons.