Si la robe et le bouquet de fleurs restent la préoccupation majeure pour la mariée, il n’en demeure pas moins que les accessoires feront la différence. Alors, pour ne pas se tromper et être éblouissante, tour d’horizon des accessoires incontournables sur lesquels porter une attention particulière. 

Les bijoux

Rien de pire qu’un look « too much » le plus beau jour de sa vie. La parure de bijoux mariage ne doit pas piquer la vedette à la robe de mariée ni à l’alliance. De ce fait, mieux vaut en limiter la quantité et opter pour des bijoux élégants, raffinés comme des bijoux de créateurs. Et, l’astuce est de choisir ses bijoux en fonction de sa robe

Pour les robes de mariée romantiques, de jolies perles en chute, en cascade ou en simple rang sont parfaites. Un collier ras du cou, volumineux s’assortira avec une robe de mariée champêtre et colorée. Pour les robes de mariée plus contemporaines, mieux vaut opter pour un collier ras du cou, avec des perles ou des strass. Attention toutefois, si le décolleté est caché par de la dentelle ou la robe de la mariée est composée d’un col montant, mieux vaut s’abstenir de porter un collier. Pour autant, il est dans ce cas possible d’opter pour un joli bracelet et des boucles d’oreilles. Pour les robes dos nu, rien de tel qu’un joli collier de dos : ras-de-cou devant et plongeant à l’arrière. 

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier de parer également sa coiffure. Diadème, serre-tête, headband ou encore épingles à cheveux, mieux vaut là encore opter pour des accessoires de cheveux raffinés qui soulignent la coiffure et qui ne font pas d’ombre à la robe ! Bien sûr, il convient de retirer toutes les bagues. La bague de fiançailles pourra être la seule à être portée, pour autant qu’elle le soit à la main droite pour que la star de la journée puisse l’être à l’annulaire gauche. Et, pour celles qui souhaitent porter une montre. Les petits modèles, simples et discrets sont juste « manifaïk ».  

Les chaussures

Escarpins, bottines, nu-pieds ou encore ballerines, l’important est d’adapter la paire de chaussures à ses habitudes. Et pour cause, il est inutile de porter des escarpins de mariage avec douze centimètres de hauteur si l’on n’en porte pas dans la vie de tous les jours. La parfaite bride-to-be opte pour ses souliers de Cendrillon en fonction de ses habitudes tout simplement.

Pour autant, même si la robe est très longue, les chaussures de la mariée se doivent donc d’être irréprochables. Raison pour laquelle, elles doivent être neuves, immaculées et être assorties à la robe. Tout comme elles se doivent de l’être au regard du lieu de la cérémonie : les escarpins pointus et à haut talon, ne sont pas des plus adaptés pour un cocktail dans un jardin par exemple.

Et, pour éviter d’avoir mal aux pieds ou d’avoir des ampoules, mieux vaut les porter un petit quart d’heure les deux semaines précédentes le « Jour J ». Dernière astuce, rien de tel que de prévoir une seconde paire de chaussures très confortables pour la fin de soirée, comme une belle paire de sneakers.

Les gants

Même s’ils ne sont pas obligatoires, la mariée peut opter pour le port de gants. Tombés en désuétude, ils font cependant un retour en force ces dernières années. Qu’ils soient courts, mi-longs ou longs jusqu'à l'épaule, les gants peaufinent la tenue, c’est un fait. D’autant, qu’ils se déclinent à l’infini, dans toutes les matières – soie, tulle, satin, coton principalement – avec ou sans fioritures, uni ou encore au ton de la robe de mariée. Là encore, il est logique de choisir ses gants en fonction de la robe. Certains styles de robes sont d’ailleurs plus adaptés au port de gants, comme les robes à bustier, les robes où les épaules sont dégagées ou celles qui présentent un joli décolleté. Et surtout, plus les manches de la robe sont longues, plus les gants se doivent d’êtres courts pour ne pas nuire à l’équilibre de la tenue. Pour finir, les gants doivent être fonction de la morphologie de chacune : plus le bras est fort, plus le gant sera court.

La lingerie

Sans pour autant trahir ses habitudes, la lingerie mérite d’être également soignée pour le jour de son mariage. Blancs ou écrus, en soie, en satin et/ou en dentelle, le slip et le soutien-gorge classiques pourront être complétés par un porte-jarretelle, de jolis bas blancs par exemple. Le tout est de ne pas se sentir déguisée et d’y être à l’aise toute la journée. Quoi qu’il en soit, la lingerie doit sublimer la silhouette pour ne pas laisser l’heureux élu indifférent. C’est pourquoi, quelles que soient les pièces de lingerie, elles doivent être raffinées et sensuelles ! C’est le moment, de jouer la carte de la séduction

Le voile

Là encore, à l’image des gants, le voile revient à la mode. Entre tradition et croyances ancestrales, le voile se doit d’être porté jusqu’à ce que le couple soit déclaré « mari et femme ». En fonction de la morphologie de son visage, de la robe, il convient de bien définir le style du voile. Même si les voiles longs avec une traîne allongent les silhouettes, les modèles mi-longs mettent en valeur les épaules.

Bien entendu, la liste des accessoires ne serait pas complète sans aborder le port des lunettes de soleil, du bibi, du sac à main. Mais dans ces cas précis, il n’y a pas de règles précises. En fonction du taux d’ensoleillement, il est possible de porter des lunettes de soleil, pour autant mieux vaut les enlever pour la photo ! Quant au port d’un sac ou d’un bibi, à chacune de voir. Et, pour que le mariage perpétue la tradition, attention à ne pas oublier les quatre symboles que doit avoir la mariée sur elle : un objet bleu, un objet neuf, un objet vieux et un objet emprunté.