Les nouvelles technologies et le rôle central qu’occupe aujourd’hui le digital dans la croissance des entreprises provoquent une mutation du marché de l’emploi, et l’émergence de nouveaux métiers spécialisés dans le digital. D’ailleurs, pour 4 Français sur 10, ce domaine représente même les « métiers de demain » (40 %), juste derrière la santé (52 %) et l’écologie (47 %).

Passer par une école du digital

Les métiers du web, ou du digital, ont le vent en poupe. Ils attirent chaque année de plus en plus d’étudiants. De quoi rassurer recruteurs et entreprises, qui cherchent sans cesse à renforcer leurs équipes.

Et c’est donc vers les écoles du digital que se tournent les nouveaux bacheliers. Chef de projet web, traffic manager, expert en référencement, développeur, webdesigner, consultant en web analytique, webmaster, ingénieur étude et développement ou encore expert en cybersécurite sont les métiers auxquels les écoles du digital forment. Ils entreront sur le marché du travail sans trop de difficulté, et en général, avec une rémunération assez attractive. La pénurie de ces profils expliquant en partie, le salaire intéressant.

Plus de garçons que de filles

Concernant ces nouveaux métiers de l’internet, on constate un déséquilibre certain au niveau des sexes. Bien que sur le papier, près de 9 Français sur 10 estiment que ces métiers conviennent tout autant aux hommes qu’aux femmes, dans les faits, une proportion significativement inférieure de femmes que d’hommes, se projette dans ces métiers du digital. Elles ne sont qu’un quart environ à l’envisager, quand plus d’un tiers des hommes dit s’y voir. 

Mais avec l’émergence du commerce en ligne, des smartphones, des réseaux sociaux ou encore l’arrivée du commerce connecté, ainsi que les quelque 35 000 embauches annuelles, peut-être constatera-t-on, dans les années à venir, une homogénéisation des sexes, sur l’ensemble de ces métiers du digital ?

En tout cas, ils ont le vent en poupe et un bel avenir.