Créer son entreprise en France n’est pas comme on pourrait le croître difficile. Les procédures de création d’entreprise ont été simplifiées de même que l’exécution des formalités. Désormais, vous avez la possibilité de réaliser l’ensemble des procédures en ligne sans pour autant vous déplacer. 

La rédaction des statuts et l’immatriculation de l’entreprise

Après avoir effectué toutes les diligences sur le plan financier et stratégique pour mettre sur pied votre entreprise, vous devez passer à la seconde étape qui est celle des formalités administratives. En premier lieu, il y a la signature du contrat de société qui représente l’acte de création de votre entreprise. Cet acte communément appelé statut est rédigé par les associés ou par le biais d’un professionnel. C’est un document qui renseigne sur le fonctionnement de la société et les relations vis-à-vis des tiers. Il est donc inutile de préciser que c’est un document très stratégique. D'ailleurs, c’est la raison pour laquelle vous devez bénéficier d’un accompagnement pour les formalités juridiques

Après la rédaction des statuts, vous devez passer à l’étape de l’immatriculation. Désormais, grâce au centre de formalité des entreprises (CFE), vous pouvez à travers un guichet unique effectuer toutes les formalités d’immatriculation. L’intérêt du guichet unique réside dans le fait que toutes vos informations seront transmises aux ayants droits comme le tribunal du commerce. Une fois la phase d’immatriculation achevée, vous disposerez ainsi d’un SIRET  et d’un code NAF. Vous recevrez des copies relatives au contrat de société de même que les documents relatifs aux formalités de publicité.

Informations utiles

En dehors des formalités effectuées par le CFE, la domiciliation de votre entreprise, le choix du nom de la société, les assurances et l’ouverture d’un compte bancaire professionnel vous incombe personnellement. Vous devez aussi adhérer à une caisse de retraite des salariés dans les trois mois suivant l’immatriculation. Sachez qu’après l’enregistrement de votre entreprise, vous recevrez ce que l’on appelle un Kbis qui prouve l’existence juridique de votre entreprise. C’est un extrait à conserver soigneusement au même titre que la carte d’identité. N’hésitez pas de visiter le site internet d’informations administratives de votre choix.