Agriculture

L’automne au jardin

Par Jean, le 4 septembre 2017 — 3 minutes de lecture

La rentrée des classes annonce également la fin de l’année avec l’arrivée de l’automne. Et, au jardin, dès septembre, on fait place nette pour préparer le jardin à l’hiver. C’est le moment également d’investir sans plus tarder dans un abri de jardin. Réputé pour son côté pratique et multifonction, il n’en reste pas moins indispensable. Que l’on ait une terrasse ou tout simplement un jardin, il convient de disposer d’un espace de stockage. Cela permet de désencombrer les pièces de la maison, les espaces extérieurs de tout le matériel entreposé, utilisé pendant la saison estivale, mais aussi de ranger correctement son matériel de jardinage. Qui plus est, l’abri de jardin vous permettra de protéger des intempéries hivernales toutes vos affaires. De quoi faire au bout du compte de belles économies en évitant de remplacer ce qui s’est abîmé. En attendant, à vos gants et outils pour vous occuper de ce dernier.

Conseils de jardinage automnal pour un jardin en pleine forme pour le printemps suivant

L’automne est la période idéale pour transplanter et repiquer les arbres. La terre est suffisamment humide, les plantes ne sont pas en phase de montée de sève et auront le temps de s’adapter à leur nouvel environnement pour former de nouvelles racines. Le tout est que vous prépariez bien le terrain et que vous adoptiez les bons gestes pour ne pas abîmer votre arbre.

C’est la période également pour tailler les fruitiers à pépins en évitant les périodes de gel bien sûr. Les fruitiers à noyaux s’élaguent pendant et après la récolte. Pensez également à tailler les haies. Les buissons et les arbustes peuvent être coupés à un quart de leur taille. Dans tous les cas, la taille doit être nette et de biais. Mieux vaut couper au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. N’oubliez pas de retirer les feuilles mortes, les branches abîmées ou cassées et veillez à éclaircir le cœur pour que la lumière pénètre et faire que l’air circule correctement.

Entretenez les espaces engazonnés. Dernière tonte de l’année à au moins cinq centimètres du sol. Profitez-en pour semer des semis de gazon au niveau des espaces dépourvus de gazon. N’oubliez pas de retirer régulièrement les feuilles, les branchages tombés au sol au risque d’étouffer votre gazon et de voir proliférer la mousse.

Vous pouvez également planter vos bulbes – à environ trois fois leur taille en profondeur – afin qu’ils germent dès les premiers rayons de soleil au printemps.