Ouvrir un restaurant ne se résume pas à faire la cuisine et à servir. Il faut connaître les règles à respecter en ce qui concerne l’hygiène de l’établissement et de l’ensemble des employés. Une infraction liée à un manquement à la propreté engendre des sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture administrative.

Des principes rigoureux à respecter

La restauration est comme tout autre domaine touchant les denrées alimentaires : la réglementation est très stricte. La santé publique doit être prise au sérieux. De ce fait, si vous projetez d’ouvrir un restaurant, il convient de connaitre et de respecter les règles, pour éviter de subir une procédure de fermeture administrative. Cela commence dès l’aménagement de l’établissement, que ce soit au niveau de la salle de restauration ou en cuisine.

  • Lors de l’agencement, le restaurant doit être configuré de manière à faciliter l’entretien, surtout au niveau du sol et des surfaces qui nécessitent un nettoyage fréquent
  • Le matériel qui est contact avec les aliments ainsi que les surfaces doivent régulièrement être nettoyés et désinfectés pour éviter les contaminations, entraînant un risque d’intoxication alimentaire.
  • Les huiles usagées doivent être traitées avec précaution et stockées dans un contenant réservé à cet effet. La loi exige de séparer ces huiles des eaux et des autres liquides pour éviter de dégager une mauvaise odeur et surtout pour éviter de boucher les tuyaux de canalisation. C’est aussi une source de contamination de l’environnement, d’où l’obligation de respecter des procédures de stockage.
  • Certaines denrées alimentaires demandent une conservation à froid ou à chaud, selon ses caractéristiques. La chaîne de température doit être respectée et les denrées ne doivent pas subir une variation brusque et répétée de la température.
  • Comme il est question de santé, une bonne hygiène des mains est requise en mettant en place tous les dispositifs indispensables, à savoir un système de séchage et un liquide lave-main.

À travers ces quelques règles non exhaustives, il faut comprendre que le respect de l’hygiène est un point crucial. Un risque d’atteinte à la santé publique peut entraîner une procédure de fermeture administrative.

procédure de fermeture administrative d'un restaurant

Le respect de l’hygiène pour les employés

Toujours dans le souci de l’hygiène et de la sécurité alimentaire, la réglementation exige que les employés suivent rigoureusement certaines démarches pour préserver la propreté au sein du restaurant et surtout des aliments. Vous devez vérifier et veiller à ce que les employés :

  • Aient une hygiène corporelle élevée
  • Portent une tenue adéquate leur permettant de préserver la propreté et éviter la contamination
  • A la sortie des toilettes, après avoir touché la poubelle, et des équipements sales, ils doivent automatiquement se laver les mains et les sécher. Tous les équipements nécessaires doivent être à leur portée
  • En cas de maladies transmissibles, comme une toux, une diarrhée ou d’autres affections qui peuvent se transmettre par les aliments, le malade ne doit pas toucher aux aliments

La réglementation exige qu’au moins une personne qui travaille au sein du restaurant maîtrise les règles en matière d’hygiène, en suivant une formation. Vous pouvez notamment opter pour la méthode HACCP, qui vise à connaître les risques de contaminations et le seuil des dangers.