Elle remplace celle de ville afin de limiter le risque infectieux lié à la transmission des micro-organismes présents dans l'environnement, de protéger le patient ainsi que le personnel soignant. Elle doit répondre à des règles établies aussi bien pour la forme que pour la matière et l'entretien. La tenue de base doit être sobre, confortable, ergonomique et à manches courtes. La longueur est adaptée bien sûr à la morphologie de la personne, aucune précision n'est apportée concernant la taille qui doit être choisie en fonction des besoins.

Les tenues professionnelles et traditionnelles

Elles seront conformes à la catégorie professionnelle. Elles remplacent les vêtements et les chaussures de ville. La matière est en coton et en polyester, car son entretien demande un lavage à très haute température. La tenue peut être une blouse, un pantalon et une  tunique. Le contenu des poches doit être limité, nettoyé, désinfecté à la fin de chaque journée de travail. Les chaussures doivent toujours être propres, non bruyantes, lavables. Elles doivent bien maintenir le pied, être antidérapantes et fermées pour protéger les orteils. La tenue peut être complétée par une veste.

Le corps médical a des règles précises

Pour la santé des patients, le corps médical a fixé une réglementation très précise par rapport aux vêtements portés au sein de l'hôpital. L'ensemble de la tenue peut être blanc, vert ou bleu selon l'affection des membres du personnel. Les fermetures sont sans boutonnières ni revers afin d'éviter les poussières contaminantes. L'identification du personnel nécessite des badges thermocollants. Cette tenue de travail doit être changée très régulièrement. Au fil des ans, la tenue professionnelle s'est affinée, simplifiée. Le col est beaucoup plus dégagé, ce qui est un peu plus adapté à la température des services. Les bras sont également découverts afin de faciliter l'hygiène des bras et des mains.