Le cycle menstruel provoque des changements, des fluctuations ou même des troubles comme la douleur aux ovaires chez les femmes. Pour certaines personnes sensibles, la période des règles est une dure épreuve accompagnée de maux, de tiraillements et de sensations d’inconfort tous les mois. À quoi est dû ce problème de santé féminin ? Peut-on le prévenir ? Quels sont les remèdes efficaces pour le calmer ? Quand faut-il consulter un médecin ?

L’importance des ovaires

Pour mieux comprendre les origines et la manifestation de la douleur aux ovaires après les règles, il est essentiel d’apprendre plus sur le fonctionnement de l’appareil reproducteur de la femme et de bien comprendre ce corps.

En effet, les ovaires sont des organes situés dans la partie inférieure de l’abdomen d’une femme, reliés à son utérus par les trompes de Fallope. Ils assurent chaque mois la production de l’ovule, un organe responsable de la fécondité, ainsi que la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone, deux hormones indispensables pour fabriquer l’endomètre.

Cet ovule pourrait être fécondé par un spermatozoïde après un rapport sexuel non protégé. En l’absence d’une fécondation cependant, les menstrues sont déclenchées quelques jours après l’ovulation. Durant cette période, d’autres symptômes gênants peuvent se manifester, tels que la migraine, la diarrhée, les nausées, l’apparition des acnés, les pertes blanches et la transpiration excessive.

Comment se déroule le cycle menstruel ?

La durée d’un cycle menstruel peut varier d’une femme à une autre. Elle est de 28 jours en moyenne, mais peut durer seulement 21 jours. Avec un cycle dit « long », cette période peut s’étendre toutefois jusqu’à 36 jours. C’est à chacune donc de connaître son corps pour ne point paniquer en cas de retard de règles.

Si la fécondation n’a pas eu lieu, la muqueuse utérine se dégénèrera et prendra la forme de saignements appelés communément les « règles ». Les ovaires doivent ainsi intervenir en sécrétant des hormones permettant d’aider le corps à éliminer cette muqueuse utérine, ce qui explique la douleur ressentie dans le bas du ventre avant et pendant les menstrues.

Cette douleur pelvienne pendant les règles est tout à fait naturelle. Selon les femmes, elle peut être forte durant les deux premiers jours de la menstruation, car le travail des ovaires est plus intense et les saignements sont plus importants. Les maux aux ovaires après règles relèvent, par contre, d’un tout autre domaine.

Comment se manifeste la douleur aux ovaires après les règles ?

Comme nous venons de voir précédemment, les douleurs aux ovaires au cours des menstruations sont normales. Il est également possible d’avoir légèrement mal au niveau de ces organes féminins au milieu d’un cycle menstruel, à cause de l’ovulation. Cette douleur est liée à l’expulsion de l’ovule vers les trompes pour atteindre l’utérus.

Pour ce qui est de la douleur aux ovaires après les règles, il y a de quoi s’inquiéter, en particulier si celle-ci se présente périodiquement ou chez une femme d’un certain âge. Vous pouvez ressentir des maux à différents degrés dans le bas du ventre ou au niveau du bassin, sur le côté gauche, celui de droite ou sur les deux côtés. Il est judicieux de consulter immédiatement votre gynécologue ou médecin généraliste.

Les origines des maux des ovaires après les menstrues

Les cas des femmes souffrant des douleurs aux ovaires après la menstruation sont rares. Cette sensation de tiraillement peut être le signe d’une éventuelle grossesse ou d’une quelconque maladie.

Grossesse

Chez certaines femmes, tomber enceinte n’empêche pas d’avoir des règles pendant les premières semaines de gestation. C’est cette situation inhabituelle qui provoque une douleur au niveau de leur ovaire droit ou gauche. Pour lever vos doutes, l’idéal serait d’effectuer un test de grossesse et de voir votre médecin pour en savoir plus sur l’origine de ce trouble.

Grossesse extra-utérine

La fécondation de l’ovule a eu lieu, mais l’œuf s’est développé à l’extérieur de l’utérus, au niveau de la trompe de Fallope. Cette malformation peut entraîner une douleur au niveau d’un ovaire, lorsque la grossesse extra-utérine se rompt. Il est important de consulter immédiatement un médecin pour éviter les complications.

Appendicite

Les douleurs dans le bas du ventre, près de l’ovaire droit, peuvent être un symptôme d’une appendicite. Cette pathologie est due à l’inflammation de l’appendice iléo-cæca. Quoi qu’il en soit, faites une échographie pour vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une grossesse.

Kyste ovarien

En se formant brutalement au niveau d’un ovaire, cette tumeur cause une douleur assez violente après la période des menstruations. Cette maladie peut rendre erroné le résultat des tests de grossesse. La consultation d’un gynécologue est nécessaire pour faire un diagnostic et une échographie. Ce professionnel peut déterminer la localisation et la taille des kystes, et prescrire ainsi des traitements destinés à les faire dissoudre.

Rupture des kystes

Un kyste ovarien peut se rompre et entraîner une douleur aigüe dans le bas-ventre gauche ou droit.

Syndrome des ovaires polykystiques ou Sopk

Lié à la production excessive des androgènes ovariens, ce syndrome provoque des douleurs après les menstrues. C’est l’une des premières causes des troubles de fertilité chez la femme.

Endométriose

Cette maladie gynécologique peut entraîner des douleurs sur le ventre et le bas-ventre pendant et après les menstrues. Les cellules de l’endomètre se forment et se développent en dehors de l’utérus durant les cycles menstruels. Cette anomalie provoque des adhérences, des kystes et des lésions accompagnées de douleurs en période des règles. Des kystes ou endométrioses se forment dans les organes colonisés, dont les ovaires.

Salpingite

Il s’agit souvent d’une infection touchant l’utérus et les trompes de Fallope. Associée à une maladie sexuellement transmissible, la salpingite peut entraîner des douleurs pelviennes dans le bas du ventre et d’autres symptômes comme la hausse des températures. Si vous avez eu des rapports sexuels non protégés, il vaut mieux effectuer un test aux MST.

Cancer

Dans le cas où la douleur est récurrente après les règles et que vous êtes à un âge assez avancé, la présence d’un cancer ovarien est probable. Il est de mise de consulter votre gynécologue pour effectuer un diagnostic. La maladie du côlon ou côlon irritable peut également causer des douleurs dans le petit bassin.

Stress

Suite au rythme de vie de plus en plus accéléré, les femmes sont facilement sujettes à cette émotion nuisible. Le stress peut perturber le bon fonctionnement du corps et provoquer entre autres des signes désagréables comme les douleurs aux ovaires après les règles.

Astuces pour prévenir ou calmer la douleur pelvienne

Vous pouvez vous prémunir des douleurs chroniques aux ovaires ou réduire leur intensité en apportant quelques changements à votre mode de vie ainsi qu’à votre alimentation.

  • Pour atténuer les maux ressentis régulièrement dans le bas de votre ventre, il est essentiel d’adopter une bonne hygiène de vie. Pour ce faire, mangez sain et équilibré. Évitez les produits nocifs pour votre santé, y compris les boissons alcoolisées, les drogues, les cigarettes et le tabac ;
  • Consommez moins de viande rouge, considérée comme l’un des mets pouvant provoquer des déséquilibres hormonaux ;
  • Réduisez la consommation du sucre et des aliments qui en contiennent, dont les bonbons, les confiseries, les confitures et les boissons sucrées industrielles ;
  • Privilégiez les régimes végétariens vous aidant beaucoup à réduire le degré de la douleur pelvienne ;
  • Buvez moins de café ou d’autres produits contenant de la caféine ayant tendance à exciter vos nerfs et à renforcer les douleurs ;
  • Faites du sport en choisissant votre discipline préférée (la natation, la marche sportive, la course à pied, la gymnastique…) ;
  • Effectuez des activités apaisantes comme le yoga ;
  • Évitez les situations stressantes dans votre quotidien et apprenez à les gérer en réalisant des exercices de respiration et de détente ;
  • Rendez-vous chez un médecin ou un gynécologue pour un contrôle régulier de votre santé et une visite occasionnelle pour vérifier une grossesse ou une infection provoquant une douleur à l’ovaire après règles.

Les remèdes pour soulager la douleur aux ovaires

Le premier geste à faire est de procéder à un test de grossesse, lorsque vous ressentez une douleur à l’un de votre ovaire, sur le bas-ventre. La présence des kystes peut toutefois afficher de faux positifs à ce test, c’est pourquoi il est judicieux de consulter un gynécologue pour vous en assurer.

Si vous êtes sûre que vous n’êtes pas enceinte, vous pourrez appliquer quelques astuces de grand-mère pour soulager les douleurs pelviennes :

  • À l’aide d’une bouillotte, appliquez de la chaleur sur la partie douloureuse. Renouvelez cette opération maintes fois tout au long de la journée, si nécessaire ;
  • Prenez une douche chaude. L’effet de la chaleur va immédiatement soulager les zones douloureuses en adoucissant les contractures musculaires de l’utérus ;
  • Prenez une tisane au gingembre et à la menthe le matin à jeun pour aider votre corps à dissoudre les kystes ovariens ;
  • Allongez-vous pour calmer les douleurs ;
  • Prenez un médicament analgésique sans ordonnance en respectant la posologie.

Si les douleurs sont chroniques ou si vous avez des doutes sur leurs origines, il sera indispensable d’effectuer des examens supplémentaires chez un gynécologue, vous épargnant d’aggraver votre état de santé.

Quand consulter un médecin ?

La consultation médicale s’avère nécessaire selon le degré des maux éprouvés dans le bas du ventre, ainsi que sa fréquence et sa persistance. Vous rendre chez un professionnel est impératif dans certains cas tels qu’en la présence de :

  • Saignements ;
  • Brûlures ;
  • Ballonnements ;
  • Fièvre ;
  • Troubles digestifs ;
  • Diarrhées ;
  • Nausées ;
  • Constipation ;
  • Envie d’uriner fréquemment ;
  • Pertes blanches ;
  • Pertes nauséabondes.

Un spécialiste vous aide à comprendre l’origine du mal et à dénicher les solutions les mieux adaptées. Si les douleurs aux ovaires après les règles sont très violentes, il est important de vous rendre directement aux urgences. Ce cas peut se présenter lors d’une rupture d’un kyste ovarien.

Quel traitement peut être recommandé ?

Votre médecin peut vous prescrire des antalgiques simples ou des antispasmodiques pour apaiser immédiatement les douleurs dans le bas-ventre. Ces médicaments apaisent seulement les maux, mais ne soignent pas la pathologie associée. Après la prise d’un médicament, la zone concernée est moins douloureuse.

Si la douleur persiste, des médicaments plus puissants pourront être recommandés, entre autres des anti-inflammatoires, des hormones, etc. D’autres examens cliniques, dont l’échographie, peuvent être exigés pour en savoir la cause.

Notons que dans le cas d’une appendicite ou d’une grossesse extra-utérine, une intervention chirurgicale est incontournable. Pour moins compliquer ces problèmes de santé, il faut éviter de prendre un quelconque médicament. En cas de présence des kystes ovariens, le gynécologue peut prescrire une pilule pouvant les dissoudre.