Santé

La problématique de la viande

Par Jean, le 20 décembre 2018 — 2 minutes de lecture

La santé est l'un des secteurs dans lesquels les états de l'Union Européenne s'investissent énormément, de façon à assurer aux habitants des différents pays qui la constituent de vivre bien, et le plus longtemps possible et ce dans les meilleurs conditions. La France n'est pas en reste, loin s'en faut et elle fait même figure d'exemple, auprès de ses partenaires, avec son système de prise en charge des soins médicaux. Pourtant, malgré les efforts réalisés un peu partout dans nos contrées, les problèmes sanitaires font parfois des ravages. Mais ce qui est positif, c'est qu'en général les états réagissent en mettant en place de nouvelles réglementations précises.

La traçabilité alimentaire : un gage de sécurité sanitaire

Les diverses crises sanitaires que nous avons connues à la fin du vingtième siècle et au début du nôtre, de la crise de vache folle à celle de la grippe aviaire, ont mis en exergue un manque de suivi entre le lieu d'élevage des animaux et leur lieu de commercialisation. Il manquait une arme juridique pour obliger les distributeurs, les restaurateurs comme les bouchers à indiquer d'où venaient les bêtes dont ils servaient ou vendaient la viande. C'est ainsi que l'on a mis l'accent sur la traçabilité alimentaire pour indiquer aux consommateurs d'où provient la viande qu'ils mangent, et on a ainsi donné aux instances sanitaires les moyens de pouvoir contrôler le bœuf, la volaille, le porc, l'agneau…

Mieux manger pour être en bonne santé

De plus nous avons pris conscience, grâce à l'essor des travaux autour de la nutrition, que nous consommions beaucoup trop de viande. C'est peut-être pour répondre à cette demande que certains industriels avaient poussé les éleveurs à dépasser les limites du raisonnable, et des crises sanitaires avaient eu lieu. Quoi qu'il en soit, nous sommes conscients désormais qu'il existe de nombreuses alternatives à la viande et qu'il n’est pas, de plus, absolument nécessaire d'en manager à chaque repas. Manger un repas équilibré n'est pas nécessairement synonyme de viande, ni de poisson d'ailleurs.